dimanche 14 décembre 2014

Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King


Résumé
1922 ; Un fermier du Nebraska assassine sa femme avec la complicité de leur fils pour l'empêcher de vendre sa propriété à un éleveur de porcs. Le début d'une véritable descente aux enfers dans un univers de violence et de paranoïa.
Big driver. Un auteur de polar se fait violer sauvagement au bord d'une route. Rendue à moitié folle par l'agression, elle décide de se venger elle-même de l'homme et de son effrayante complice...
Fair extension. Un homme atteint d'un cancer, fait un pacte faustien avec un inconnu : en échange d'un peu de vie, il vend un ami d'enfance dont il a toujours été jaloux pour souffrir (ô combien !) à sa place...
Un mariage parfait. Une femme découvre par hasard qu'elle vit depuis plus de vingt ans aux côtés d'un tueur en série. Que va-t-il se passer maintenant qu'il sait qu'elle sait...

Mon avis (Lu il y a un bout)
Quel conteur que King! Une fois de plus il a su captiver mon attention avec quatre histoires que je qualifie de très réussies. Nuits noires, Étoiles mortes comporte quatre récits sous forme de novella qui se rejoignent sur un thème principal : la vengeance. Et, bien que ce thème soit la base de chacune de ces histoires, quelques autres s’infiltrent comme l’envie, la jalousie et même la culpabilité.

Mais malgré ces thèmes qui se rejoignent, ces quatre histoires ont chacune leur «personnalité» et King ne nous ménage pas. Il ne nous décrit pas que les situations difficiles et même très dures dans lesquelles se retrouvent ses quatre principaux personnages mais il raconte, détaille si bien leurs émotions, leurs bouleversements intérieurs que par moment je me suis surprise à me demander comment j’aurais réagi face à certaines situations vécues par ces personnes.
Non, je n’aurais jamais agi aussi brutalement c’est certain mais mes interrogations confirment comment Stephen King a su par la force et la qualité de son talent d’écrivain me faire entrer dans la peau de ses personnages.
Nuit noire, étoiles mortes est un recueil d’histoires sombres, très dures par moment dans lesquelles l’auteur nous fait voir que la part d’ombre, chez certains êtres humains,  poussée à l’extrême et souvent sans trop savoir pourquoi, peut devenir démentielle. Ça fait réfléchir et peur à la fois.

Nuit noire, étoiles mortes de Stephen King
Albin Michel, 2012, 450 p.

Lus du même auteur: 22/11/63 - Cycle de La Tour sombre - Dôme

Aucun commentaire: