samedi 6 décembre 2014

Le cycle de La Tour sombre de Stephen King


Le Pistolero : tome 1
Résumé :
Dans un monde semblable au notre mais complètement déserté, Roland, dernier Pistoléro du monde, sorte de justicier tireur d'élite, poursuit depuis plusieurs années l'homme en noir, un magicien qui détient un secret. Ce secret permettra à Roland d'atteindre le but qu'il s'est juré d'atteindre dans sa vie : La Tour Sombre, centre de l'univers. Dans le premier tome du livre, Roland rencontre Jake, un enfant qui ne sait pas d'où il vient exactement. Ce qu'il se rappelle, c'est d'avoir été renversé par une voiture à New York. La rencontre avec cet enfant apparaît comme un tournant dans le destin du Pistoléro.

Mon avis (Lu il y a longtemps)
Il y a longtemps que j’ai lu ce premier opus de La Tour sombre d’ailleurs la jaquette ci-haut est celle de la première version J’ai lu, version que j’ai parcouru il y a très, très longtemps (hou là, ça ne me rajeunit pas) . Enfin, je me souviens que le premier tome m’avait un peu déçue surtout la fin car un peu trop ambigüe selon moi mais bon, outre ce détail, la rencontre avec Roland et ces mondes mystérieux m’avaient tout de même plu au point de vouloir poursuivre l’aventure….

Les Trois cartes : tome 2
J’ai lu 1991
Résumé
Après avoir tué son ennemi juré, Walter le magicien, le Pistoléro se retrouve sur une plage infestée de homards géants venimeux. Contaminé suite à une morsure, le Pistoléro poursuit sa route sur la plage et découvre trois portes au milieu même de la plage. Derrière chacune d'entre elles, Roland découvre trois personnes : Eddie, un drogué des années 80-90, Susannah, une noire handicapée des années 60, et Jack Mort, un tueur des années 70, celui-là même qui a tué Jack. Les trois portes s'ouvrent sur la même ville, New-York mais a des époques différentes. Dès lors, Roland comprend qu'il doit ramener dans son monde Eddie et Susannah et empêcher Jack Mort de tuer Jack.

Mon avis
C’est loin un peu mais en lisant le résumé ça me revient quand même. On retrouve notre pistoléro, blessé mais tout de même avec le même but celui de trouver la Tour. Sur son chemin il va rencontrer des êtres étranges et complexes. Ce deuxième opus et un peu plus fluide comparativement au premier et pour moi le fait que Roland rencontre ces êtres qui vont le seconder malgré leurs caractères étranges et le fait que notre pistoléro sorte de son contexte western m’a bien plu.

Terres perdues : tome 3 
J'ai lu 1992
Résumé
Après avoir sauvér Jack et amener Eddie et Susannah dans son monde, Roland suit le chemin du Rayon, la voie directe vers la Tour Sombre. Ils traversent ainsi le monde de Roland et découvrent entre autre un ancien gardien mythologique, une ville détruite mais habitée par des brigands contrôlé par David Quick. Pour continuer leur route et ainsi accéder au train (vivant !) leur permettant d'aller plus rapidement vers la Tour Sombre, les quatre personnages vont devoir se battre contre les brigands et défaire les plans du Train qui ne désire pas les emmener.

Magie et cristal : tome 4
J'ai lu
Résumé
Le quatrième tome de La Tour Sombre est en grande partie consacrée à la première histoire d'amour de Roland. Roland, envoyé dans les baronnies extérieures avec Cuthbert et Alain, est chargé de rendre des comptes à l'Affiliation en faisant l'inventaire de tout ce qui est utilisable à Gilead : chevaux, boeufs, bateaux ... En fraternisant avec les habitants du village, Roland tombe amoureux de Susan Delgado. Cette dernière est promise au maire de Mejis, Hart Thorin, et sa virginité doit être gardée jusqu'à la Moisson, quelque mois après. Or, les 2 filent le parfait amour et cet amour va, conjugué à la trahison des forces locales, entraîner tout le village dans un tourbillon de violence.

Mon avis sur les tomes 3 et 4
Dans le tome 3, beaucoup de longueurs mais l’intrigue se met de plus en plus en place et l’ajout des personnages comme Eddie et Susannah (dans le tome deux) prend de l’importance. Quelques détails m’ont laissé un goût amer dont la fin un peu bâclée mais j’ai compris la raison dès le début du tome 4, opus que j’ai bien aimé d’ailleurs car selon moi, c’est le meilleur des quatre premiers tomes. Peut-être est-ce dû au côté aventures médiévales qu’on y retrouve. Mais dès la moitié du tome 2 jusqu’à la fin de Terres perdues, je ne savais pas si j’allais poursuivre car je me souviens maintenant que j’avais eu comme une impression de tourner en rond mais j’ai persévéré et bien aimé Magie et cristal.

Les loups de laCalla : tome 5 
J’ai lu 2004
Résumé
Roland et ses amis pistoleros, désormais indéfectiblement liés, continuent de cheminer le long du Sentier du Rayon. C'est là que des émissaires de la vallée de La Colla - un prêtre défroqué au passé mouvementé, trois fermiers et un robot géant - viennent les trouver et leur demandent assistance : les Loups de Tonnefoudre, des créatures monstrueuses qui arrachent les enfants à leurs familles pour les renvoyer décérébrés, déciment la communauté. Les pistoleros sauront-ils voir que, s'ils épousent la cause de La Colla, ils pourraient bien se rapprocher plus qu'ils ne le croient de leur but ultime, la Tour Sombre et ses mystères ?

Le chant de Susannah : tome 6
J’ai lu 2005
Résumé
La vallée de La Colla désormais apaisée, Roland et ses amis doivent reprendre leur quête. Susannah manquant à l'appel, c'est tout le ka-tet qui est en danger, suspendu entre fiction et réalité. Accompagnés du Père Callahan, les pistoleros n'ont d'autre choix que de franchir à nouveau la porte de la Grotte des Voix. Leur but ? Arracher la rose aux mains des suppôts du Roi Cramoisi... et sauver leur soeur d'armes, possédée - par la démoniaque Mia et enceinte d'une créature redoutable qui pourrait bien changer la face de l'univers. Mais sur la route de l'énigmatique Tour Sombre, dont dépend le salut de tous les mondes, se trouve un bien étrange écrivain démiurge...

La Tour sombre tome 7
Résumé
Les retrouvailles du ka-tet de Dix-Neuf auront été de courte durée, car les pistoleros doivent à nouveau se séparer pour accomplir les deux tâches dont dépend le sort de la Tour Sombre : mettre fin à l'ignoble labeur des Briseurs détruisant les Rayons, et sauver l'écrivain Stephen King d'une mort programmée qui les condamnerait inéluctablement. Et ce n'est là qu'un prélude à l'affrontement avec Mordred - monstre hybride enfanté par Mia/Susannah -, le dernier héritier de la lignée d'Eld, mais aussi du Roi Cramoisi... Lequel n'a pas dit son dernier mot. Pour Roland de Gilead, la Tour est à ce prix... un prix qu'il devra payer de tout son être, pour la survie de tous les mondes.

Mon avis sur les 3 derniers tomes et conclusion.
Je vais tâcher de ne pas trop dévoiler de cette saga car plusieurs d’entre vous ne font que débuter cette série. Cependant, je tiens tout de même à faire part de ce que je pense des trois derniers et à l’ouverture de Les loups de Calla, le tome 4, j’étais déçue à l’époque car je m’attendais à une suite logique de la quête dès les premières pages surtout après avoir attendu un sacré bout avant la parution de ce quatrième tome. (Je ne me souviens pas du laps de temps mais l’attente fut longue car j’avais eu du mal à entrer dans l’a suite tellement c’était loin). Enfin, j’avais quand même réussi à m’y intéresser et ma patience fut récompenser car petit à petit je reconnaissais l’imagination de King et l’univers de cette saga prenait tout son sens pour faire place au tome 5 Le chant de Susannah. Une suite superbe mais différente avec plein de nouveaux personnages arrivés dans le tome 4. Plusieurs rebondissements, plusieurs surprises et évènements même très surprenants. J’ai retrouvé dans Le Chant de Susannah tous les genres littéraires dont King nous a habitué : l’horreur, le suspens, le fantastique, la science-fiction, les retours en arrière, les mondes fantastiques, réels et irréels, quelques clins d’œil à d’autres personnages de d’autres de ses écrits et même une présence inouïe de l’auteur…Magique, vivement le tome 7 et dès qu’il fût traduit, je me suis empressée de le lire car j’avais vraiment hâte de voir comment Stephen King nous présenterait cette finale.

Avis sur le dernier opus et conclusion.
**(Attention  «spoiler» à vos risques si vous y jetez un coup d’œil avant d’avoir lu les 6 premiers tomes).

Et voilà, il y a quelques mois j’ai finalement fermé le dernier opus d’une saga sommes toutes parfaitement réussie. J’ai lu maintes œuvres de King et je vais continuer d’en lire et d’en relire mais le cycle de La Tour sombre m’a épatée vraiment. Par contre dans le dernier tome, certaines longueurs comme les batailles, trop longs et trop de détails sur les morts de tel ou tel personnages ou encore quelques incursions et allusions à plusieurs des ses écrits (tout comme dans le 6°tome), aux attentats du 11 septembre voir même aux aventures d’Harry Potter m’avaient quelques peu dérangée. Mais la quête de Roland de Gilead, tel que je connais quand même un peu l’écriture de King, ne s’achèverait pas sur une fin bâclée, au contraire ce long mais très long pavé vaut tous les autres mais pour saisir où je veux en venir, il vous faut tout lire, il vous faut connaître les membres du ka-tet et suivre ce très beau périple avec ces pistoléros.
Ça m’a pris plus d’une année et demie à parcourir cette saga pour finalement, sortir satisfaite de mon voyage dans ce monde signé Stephen King. Ce n’est pas un chef d’œuvre, ce ne sera pas non plus un grand classique du genre fantasy mais c’est une très, très belle histoire à lire ne serait-ce que pour apprécier l’énorme talent de Stephen King. Décidément cet auteur à une imagination sans bornes.

Le cycle de La Tour sombre de Stephen King

Lu du même auteurDôme

Aucun commentaire: