samedi 2 septembre 2017

Un ange brûle, Tawni O’Dell

J'aime beaucoup lire les mots de Tawni O’Dell et ce depuis son tout premier roman Le temps de la colère qui a été un véritable coup de cœur. Ce que j’aime par-dessus tout c’est la façon toute personnelle de l’auteure de raconter l’Amérique profonde, celle que l’on connaît à peine avec ses petits coins ruraux où bien des choses se passent et qui se règlent à l’interne sans grand fla fla médiatique mais qui marquent tout autant le cœur de ceux et celles qui les vivent.

Dans Un ange brûle le portrait de cette Amérique cachée refait surface par un événement brutal: l'assassinat d’une jeune fille de 17 ans qui va toucher et émouvoir les habitants de Campbell’s Run particulièrement la chef de police Dove Carnahan que ce meurtre violent va replonger dans des souvenirs dramatiques encore tus à ce jour et qui vont lui revenir en mémoire au fil de son enquête.  Cette affaire ne sera pas facile à résoudre pour l’enquêtrice qui devra se battre autant avec le mutisme presqu’indécent de la famille de la victime qu’avec ses propres démons qui vont l’obliger à affronter son passé.

L’intrigue de Un ange brûle se joue en réalité sur deux fronts. L’enquête sur un meurtre horrible et les détails plus intimes sur la vie des personnages principaux notamment en ce qui concerne et entoure Dove, sa sœur Nelly et son frère Champ. Au fil de l’histoire,  on se rend compte de certaines ressemblances entre ce qu’ont vécu Dove et les siens et certains membres de la famille Truly.  Petit à petit, à travers les ficelles tendues et les indices éparpillés ici et là, vont s’éclaircir les pourquoi et les raisons de plusieurs secrets gardés jalousement.

Avec ce cinquième roman, Tawni O’Dell offre un suspens jouant sur des thèmes troublants comme la violence conjugale ou encore les abus sexuels. L’auteure, avec sensibilité et habileté, dépeint des personnages que la vie n’a pas épargnés. Des vies tourmentées, des vies brisées oui mais aussi quelques-unes réchappées … malgré tout.

Un ange brûle est un thriller psychologique bien écrit. L’histoire est prenante et j’avoue que je n’ai pas décroché de celle-ci malgré quelques longueurs. Oui c'est noir par moments, oui certains passages bouleversent mais l'auteure a su insérer des moments d’humour fort bienvenus. Finalement, avec Un ange brûle Tawni O’Dell m’a fait passer un autre beau moment de lecture et j’espère qu'elle ne tardera pas trop à nous offrir un nouveau roman.

Un ange brûle, Tawni O’Dell
Belfond, 2017

Autres romans de l'auteure sur ce blogue:
Le temps de la colère - Retour à Coal Run


6 commentaires:

Dominique Blondeau a dit...

Très d'actualité ce roman, accentuée par votre persuasion de le lire.
Merci, continuez à donner le goût de la lecture...
Bonne soirée, Suzanne.

Marie-Claude a dit...

Il me faut découvrir cette auteure sans trop tarder. La bonne nouvelle, c'est que deux de ses romans m'attendent!
Je vois que tu lis "La maison des Turner"?! Je l'ai terminé hier!

Florinette a dit...

J'aime beaucoup ce genre de thriller !
Merci ma Suzanne et belle journée, je t'embrasse

Suzanne a dit...

@ Dominique

Merci c'est gentil.

Suzanne a dit...

@ Florinette

Un roman qui se lit bien car O'Dell sait s'y prendre. Belle journée à toi.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude
Oui, oui et commence par ''Le temps de la colère'' ;-)

''La maison des Turner'' jusqu'à maintenant je ne suis pas trop enchantée.