samedi 5 septembre 2015

L’Homme du verger de Amanda Coplin

Mon avis
Talmadge, un homme seul, amoureux de la nature et surtout de son verger dans lequel il passe  le plus clair de son temps et ce depuis la mort de sa mère et la disparition de sa sœur. Talmadge aime sa solitude et vaguer à ses affaires à son rythme et comme bon lui semble. C’est un homme tranquille, bourru à ses heures, aimant se promener dans son verger prenant soin de ses arbres fruitiers si chers à son cœur. Homme de peu de mots, il a peu de vie sociale préférant sa solitude. Cependant il aime bien, de temps à autre, de la compagnie comme celles de son bon ami l’indien Clee et Caroline Middey la sage-femme du village.

Un beau jour la routine de Talmadge va être chambardée par la venue sur ses terres de deux adolescentes, Jane et Della. Les jeunes filles, sales et très farouches, ne supportent pas d’être ‘’entre quatre murs’’ et éviteront d’entrer dans la maison. Elles préfèreront le grand espace du verger, se sentant plus à l’abri de tout le mal qui tourne autour. Petit à petit Talmadge va  tranquillement les apprivoiser, en silence, avec seuls quelques gestes et regards pour se comprendre.

[…] s'il débarquait dans une allée où elle était en train de travailler, ils ne se saluaient pas à grand renforts de mots mais chacun de contentait d'effleurer l'autre des yeux, déduisant, de son expression ou de sa posture, si celui-ci était content, déçu ou agacé, s'il était satisfait de cette présence ou du temps qu'il faisait. […] sans y penser, de façon naturelle.

Mais dans la vie; il n’arrive jamais rien pour rien et le destin va venir mettre son grain de sel, entre passé et présent, entre secrets et révélations, ce qui va bouleverser la vie de l’homme du verger à jamais.
Voilà, je n’en dirai pas plus seulement laissez-moi au moins ajouter que cette histoire est belle, captivante et douloureuse à la fois. Que celle-ci nous est racontée sur plusieurs décennies par une auteure qui sait faire malgré que ce roman soit son premier. Elle sait se servir de sa plume pour bien exposer les sentiments humains avec leurs bons et mauvais côtés.

De très beaux personnages aux caractères particuliers à chacun peuplent aussi ce roman. Certains tourmentés, parfois durs, parfois doux et même si ceux-ci diffèrent, le verger sera leur univers, leur seul lien. Et que dire des lieux?! Des paysages entre nature sauvage, indiens, chevaux, quiétude de verger et bruits, délinquance et violence d’une petite ville typique du nord-ouest américain du début du XXe siècle; tout ceci décrit avec doigté.

Finalement, L’homme du verger est un fichu de bon roman comme j’aimerais en lire jour après jour. Une histoire très belle, que dis-je? Magnifique tout simplement.

Extrait
Il considérait le monde - les objets sous son nez - de très loin. Car lorsqu'il arpentait la terre, il arpentait également d'autres royaumes. A certaines saisons, sous certains ombrages, les souvenirs fondaient sur lui comme des oiseaux aux serres aiguisées : un mouvement de tête dans le feuillage, la lumière d'une lanterne s'embrasant dans une pièce. […]
Il pensait à ces moments dans la vie où il avait prononcé des paroles […]  qu'il aurait préféré n'avoir jamais dites ou dites autrement, ou bien il pensait à ces moments où il avait gardé le silence quand il aurait dû au moins lâcher un mot.[…] Comme tout cela était loin désormais. Parfois il s'inquiétait à l'idée de l'oublier même si, en réalité - il n'aimait guère se l'avouer - il avait déjà beaucoup oublié.

L’Homme du verger de Amanda Coplin
10/18 éditions, 2015

Un merci tout spécial à Martine Côté de Interforum Canada qui, par son envoi, ma fait découvrir une lecture passionnante. 


31 commentaires:

Milly a dit...

Que j'aimerais ce live. Il contient tous les éléments que j'aime. Je te fais confiance et note 'de suite' :D J'aime le titre et la couverture est très douce. Et moi qui craque pour les vergers..

Le Papou a dit...

Bonjour, autant t'avouer tout de suite, j'ai envie de belles histoires en ce moment. Je note donc celui-là et si tu veux lire une autre belle histoire qui te réconcilie avec l'être humain et avec les... anglais, dans l'humour et dans la gentillesse, je te propose "complètement cramé" de Gilles Legardinier.
Bonne journée !
Le Papou

Florinette a dit...

Un livre qui semble rempli de douceur, comme sa belle couverture ! Bisous et belle journée Suzanne

Anne Sophie a dit...

Pas très envie de roman "du terroir" pour le moment. Peut être plus tard...

Suzanne a dit...

@ Anne Sophie

Il n'est pas que terroir n'aie crainte et je me permets de te le conseiller pour plus tard.

Suzanne a dit...

@ Florinette

Hum il a aussi ses moments durs et dramatiques mais c'est un excellent roman.
Bises à toi aussi ma belle.

Suzanne a dit...

@ Papou

Merci pour la suggestion et bonne future lecture. ;-)

Suzanne a dit...

@ Milly

Bonjour gentille dame. Contente de te lire.
Ce roman devrait te plaire, amour, nature, drame,non-dits, espoir et bien d'autres. Bonne future lecture.

keisha a dit...

Ah je suis triste de dire que j'ai trouvé ce roman plutôt lent (et j'ai arrêté), mais tellement d'autres ont aimé!

keisha a dit...

Purée je n'ai pas cliqué sur je suis pas un robot et mon comm n'est pas passé.
Je disais juste qu'hélas j'ai abandonné ce roman, un peu lent, et que beaucoup l'avaient aimé!

Hélène a dit...

Un roman que j'avais beaucoup apprécié !

Suzanne a dit...

@ Keisha
Tu n'as pas à être désolée gentille dame car je suis aussi passée à côté de romans que plusieurs avaient adulés alors ...;-)

Pstt: J'ai bien reçu tes deux commentaires Keisha. Depuis que je modère les commentaires, je reçois tout, tout.
Belle journée à toi.

Suzanne a dit...

@ Hélène

Une lecture qui demande un peu de patience mais qui est très, très intéressante au bout du compte. Merci de tes mots et belle journée à toi.

Kidae a dit...

Les mots "moments durs et dramatiques" que tu utilises dans l'une de tes réponses ma font un peu peur...

Suzanne a dit...

@ Kidae

Comme tout bon roman dans lequel il est aussi question de non-dits, il arrive qu'il y ai des scènes plus dramatiques. Puis dans certains petits villages américains du début du XXe siècle aux États-Unis certaines violences et duretés existaient. Mais ne t'inquiète pas ce n'est pas gore du tout, du tout.

Kidae a dit...

Merci pour ces précisions.

Suzanne a dit...

@ Kidae

De rien gentille dame

Marie-Claude Rioux a dit...

Oh! Vilaine tentatrice! Il a tout pour me plaire, ce roman. Hop sur ma liste. Merci pour la découverte.
Par ailleurs, j'aime beaucoup ta nouvelle entête.

Florinette a dit...

Un petit coucou en passant pour te souhaiter une belle journée. A bientôt Suzanne, gros bisous

Lor rouge a dit...

Ce titre est dans ma LAL et je l'ai surligné parce qu'il vient de sortir en poche, maintenant j'hésite un peu parce que c'est encore un gros pavé et qu'il me semble assez lent, je me trompe ?

Claude a dit...

Bonjour, j'ai beaucoup aimé ce livre, son écriture et le caractère des personnages. Et puis, l'histoire est très belle. Claude

keisha a dit...

Rien à voir avec ton livre, mais ce billet pourrait t'intéresser
http://www.lireetmerveilles.org/pages/rencontres/jocelyne-saucier-josephine-bacon.html

Suzanne a dit...

@ Florinette

Merci gentille amie Bises

Suzanne a dit...

@ L'Or Rouge

Oui il y a certains passages longuets mais ne désespère pas, c'est un excellent roman.

Suzanne a dit...

@ Claude

merci de tes mots et bienvenue chez moi.
Au plaisir

Suzanne a dit...

@ Keisha
Merci de ce beau lien que j'ai lu avec intérêt. J'adore dames Bacon et Saucier et je suis une inconditionnelle de Joséphine Bacon car étant métis (nation malécite) ses mots me touchent doublement.

Encore merci.

Suzanne a dit...

@ Marie-Claude

Bonne future lecture gentille dame et merci pour tes bons mots.

Marion a dit...

Je l'ai terminé il y a quelques jours... WOW ! Mon trio de merveilleuses écrivaines est devenu un quatuor ! :)

Suzanne a dit...

@ Marion
Hon j'en suis ravie car cette auteure a une sacrée plume.

Beau mardi gentille dame.

Milly a dit...

Bonjour Suzanne, D'abord un bonne année a toi! (Nouveau clavier donc pas encore trouvé l'accent grave du 'a')
Jeudi dernier je suis passée a la grande bibliothèque. J'ai enfin emprunté ce roman que j'avais noté ici. Je viens de relire ton billet. Tu es vraiment convaincante. C'est que j'en avais lu quelques pages et je ne savais pas si je devais continuer. Je pense que je passerais a côté d'une belle histoire.
Çe doit être le genre de roman dont on se souviens? :) Bisous a toi Suzanne et j'espère que la santé ne te lâche pas!

Suzanne a dit...

@ Milly
Bonjour gentille dame. Avant tout merci pour tes bons voeux et je t'en souhaite tout autant. Santé. paix, amour pour 2017 à toi et touts ceux qui te sont chers.

Concernant ton petit mot sur cette lecture, il est vrai que l'approche est un peu lente mais personnellement, j'ai trouvé que cette ''lenteur'' avait sa place car entré dans un tel roman demande de la délicatesse de la part de l'auteur car cette histoire n'est pas toujours ''facile''. Mais tu n'es pas obligée de t'y mettre si tu n'en as pas le goût ou l'envie. La lecture ne doit être en aucun temps une corvée mais un plaisir.

De gros câlins mon amie.