vendredi 5 décembre 2014

Minuit dans le jardin du bien et du mal de John Berendt


Résumé : 
Savannah, Géorgie, une ville orgueilleusement repliée sur elle-même depuis des siècles, dernier vestige du vieux Sud. John Berendt, un journaliste new-yorkais, y débarque un jour par hasard. Littéralement envoûté par l'élégance mystérieuse de la cité, il décide de partir à sa découverte, au gré de sa seule curiosité et du hasard des rencontres.

Pendant huit ans, il y vit par intermittence, analysant, décortiquant la société savannahienne avec une minutie digne d'un entomologiste. Il va être le témoin d'événements extraordinaires et rencontrer des personnages extravagants : un vieux Noir, qui s'obstine à promener un chien mort depuis vingt ans ; un biologiste névropathe qui menace d'empoissonner la ville entière et traîne des mouches en laisse ; un sublime travesti noir prénommé Chablis ; une femme, médecin vaudou qui se livre à d'étranges pratiques la nuit dans les cimetières ; un richissime antiquaire, meurtrier de l'un de ses amants, dont l'incroyable procès-fleuve va déchaîner les passions...


Mon avis (Lu il y a longtemps) 

J’ai adoré ce livre que j’ai lu d’un couvert à l’autre. C'est un véritable coup de coeur je vous l'assure. J'ai aimé suivre l’histoire des habitants très colorés que dis-je extravagants et inimaginables à la fois. Des êtres sortis dont on ne sait où mais ils existent bel et bien.
Nous suivons un procès pour meurtre mais ce qui fait que cette chronique est très intéressante, c’est tout ce qui entoure ce fait divers : la vie des âmes bouleversées par les mystères vaudou, l'hypocrisie, la manipulation, les préjugés, l’intolérance bref tout ce qu’on peut retrouver dans une petite ville perdue du bout du monde.

 Mêlant fait réel, fantastique, magie, enquête policière, histoire,  Minuit dans le jardin du bien et du mal  est un roman à saveur universelle oui mais Berendt s'adresse à chacun/chacune de nous. Il nous raconte de main de maître et avec amour l'histoire plus que délicieuse de Savannah et de ses habitants. À lire sans modération.

Minuit dans le jardin du bien et du mal de John Berendt
Belfond, 1996 

Aucun commentaire: